natur-action

natur-action

lundi 27 avril 2020

Confinement 2


Alors que les insectes,  les araignées,   rongeurs et oiseaux avaient une chance inouïe d'avoir un répit  en ce temps de confinement , la mairie a décidé de tondre  des prairies entières, des bords de routes, sur les rond point, dans des lotissements, au pied des immeubles.. . Nous sommes circonspect quant à la définition du mot nécessaire et prioritaire lorsqu'il s'agit de tonte importante , comme c'est le cas aujourd’hui. De plus, le chantier de création d'un parc paysager (derrière la piscine aquaparc ) ) ont laissé des arbres destiné à la plantation , mourir en plein soleil , il faut parfois des priorisations,.

Les nazairiens redécouvrent des prairies et pelouses ou fleurissent parfois des milliers de fleurs  Ces haies qui profitent du soleil pour se redévelopper et ainsi offrir autant de cachettes pour la nidification pour les passereaux . Nous rappelons qu'il est nécessaire et utile de na pas élaguer les haies et tailler et couper les arbres entre fin mars et fin juillet.

En ces temps particulier , laissons une chance à la nature de revenir en ville . Et pourquoi pas de végétaliser le trottoir le long des murs de leur habitation  .Pratiquons la fauche tardive. Attendons pour tondre nos pelouses ..

Profitons de ce moment pour découvrir la nature dans son jardin , sur son balcon , dans les arbres des villes. Et décider en famille de fabriquer des nichoirs, arbres à insectes , cabanes à hérisson..

On nous a alerté sur le fait que le confinement a des conséquences directs sur le bien être animal : En effet, les fourrières et  refuges sont saturés . De plus les personnes qui s'occupent des animaux errants ont du mal à le faire. Soyons vigilants sur cette population oublié !

C 'est un temps qui est propice à  réfléchir à notre consommation , nos déchets , notre impact sur la nature ..

N’hésitez pas à nous signaler des atteintes à l'environnement autour de chez vous !

Natur-action est à votre disposition.


contact@natur-action.org
www.natur-action.org
http://natur-action.blogspot.com/

jeudi 26 mars 2020

Confinement !!

Toute l'équipe de Natur-action est confinée comme tout le monde ; Nous sommes contraints d'annuler toutes les actions prévues et ce jusqu’à nouvel ordre .
Le pays est au ralenti et donc les attaques contre l'environnement sont fort heureusement peu nombreuses. Et on peut remarquer des choses positives comme la baisse de la pollution, le retour des animaux sauvages dans des espaces jusqu’à alors réservés aux humains, les gel de la bétonisation, l'arrêt des destructions d'arbres et de haies, de la tonte, la baisse des déchets ....

Il nous faudra redoubler de vigilance lors du retour à la normale

A très bientôt


Natur-action


vendredi 6 mars 2020

Municipales 2020

Comme à chaque échéance municipale, Natur-Action questionne les candidat(e)s sur des sujets environnementaux à Saint-Nazaire.

Cette année, 7 des 9 candidat(e)s ont répondu à nos questions:

- Charte de l'arbre
- Parc paysager
- Forêt urbaine
- Végétalisation de la ville
- Mise en place d'une compensation carbone locale
- Quelle sera votre première mesure écologique si vous êtes élu(e)?

Retrouvez en exclusivité toutes les réponses de nos candidats  sur notre site www.natur-action.org


jeudi 13 février 2020

Victoire !!

Vasière de méan
Natur-action a toujours été attaché à la protection de l'estuaire à travers notre combat contre les pollutions, pour la préservation des marais de Lavau (Donges est ) , c'est tout naturellement que nous nous félicitons de la décision du Port d'abandonner définitivement le projet sur la vasière de Méan . Le port se rend compte qu’il est loin de la saturation et qu’il peut organiser ses quais autrement… C’est un des arguments que nous avancions depuis plusieurs années! ».
Après des sorties nature, des débats ,des rassemblements, nous sommes satisfaits que le port entendent nos arguments pour protéger cette zone d’intérêt écologique, faunistique et floristique, en zone de protection spéciale et classé Natura 2000.
Nous remercions toutes les personnes qui nous ont permis de préserver deux zones (vasière de Méan et Donges Est ) et d'éviter des conséquences néfastes sur la qualité des eaux , sur l'environnement et sur la submersibilité des rives..



lundi 10 février 2020

film

Marche avec les loups

de Jean-Michel Bertrand

CINÉMA JACQUES TATI
  • 15 février 2020 à 17h00
  • 20 février 2020 à 14h30
  • 22 février 2020 à 17h00
  • 27 février 2020 à 14h30
  • 1 mars 2020 à 10h30
À partir de 7 ans
Après avoir disparu pendant près de 80 ans et malgré les obstacles, les loups sont en train de retrouver leurs anciens territoires. Ce film raconte le grand mystère de la dispersion des loups: comment les jeunes loups quittent le territoire qui les a vus naître, et la façon dont ces aventuriers partent à la conquête de nouveaux territoires.

dimanche 2 février 2020

Parc éolien, raccordement, travaux : Toutes les vérités sont bonnes à dire !

Parc éolien, raccordement, travaux : Toutes les vérités sont bonnes à dire !

Saint Nazaire , le 2 Février 2020
Nous tenons en préalable à rappeler que nous sommes évidemment pour l'essor des énergies renouvelables, l'avenir du vivant en dépend mais rappelons, qu'il nous faut aussi baisser de façon importante notre consommation d’énergie.
Nous écrivons ce communiqué à la demande de dizaines d'habitants qui sont inquiets face à la construction de ces tranchées pour accueillir les câbles du parc éolien sur la commune de Saint-Nazaire.
Dès 2014, nous avons pris l'initiative de plusieurs rencontres avec les riverains, des rassemblements sur la plage , des permanences, des affichages et des tracts pour informer et combattre tout d'abord le raccordement sur la plage de la Courance puis nous nous sommes permis d'inviter en octobre 2015 au pied de l’éolienne au Carnet, tous les maires de la presqu'ile et du sud Loire et toutes les associations de protection de l'environnement. Enfin nous avons tenu à rencontrer les acteurs de ce projet : ERDF et RTE.
Suite à cette rencontre, nous avons proposé des alternatives à ce tracé qui détruira à jamais cette plage remarquable et ses abords .On sait qu'il était possible de traverser le chenal ou de passer en parallèle. Ils choisissent la facilité en allant tout droit vers notre plage, tout cela, on le sait pour faire plaisir au lobby du BTP. Rien n'empêchait le passage des câbles sur la rive gauche de l'estuaire pour ainsi rejoindre la zone industrielle portuaire de Saint Nazaire et de Montoir .
Quant à la Mairie de Saint Nazaire, elle a donné un avis favorable sans concertation et sans discussions à ce tracé sur la plage de la Courance . Elle donne un blanc seing au passage de 250 000 volts sur un espace remarquable et dans les quartiers Ouest ainsi qu'a Méan-Penhoêt . Lourde responsabilité..
Le tracé a un impact important sur le sol et le sous-sol. Ce tracé a des conséquences néfastes sur la faune et la flore ainsi que l'hydrologie à certains endroits : destruction d'habitats, passage sous les rivières. La pose d’un câble souterrain en domaine terrestre engendre une servitude de 6 m de large sur laquelle les constructions ne sont pas autorisées . L’ enfouissement des lignes limite aussi la constructibilité des terrains concernés, dont l’accès doit être garanti à tout moment en cas de perturbation, installation d'aération tous les km (structures de 12 m sur 3 sur 2), Il existe toujours les champs magnétiques.
Le principe de précaution est l'un des principes de base des politiques environnementales en Europe et en l'absence de preuves scientifiques, les impacts sur l'environnement et sur la santé des habitants doivent être évités ou réduits au maximum .Des cas de cancers et de la mortalité chez des animaux avérés en France nous invitent à une très grande prudence face à ces champs électromagnétiques .
Dans le monde entier, la plupart de ces atterrages se font en milieu industriel .
Trop de contre-vérités et d'approximation viennent semer le trouble sur ce projet.
En effet , nous déplorons le peu d'informations sur les éléments économiques : le flou sur le montant des taxes éoliennes perçues par les communes et leur utilisation, d'ailleurs le service central de prévention de la corruption déclarait en 2014 : « le développement de l'activité éolien semble s'accompagner de nombreux cas de prises illégales d'intérêts impliquant des élus locaux. »
Nous nous interrogeons aussi sur les sommes versées à certaines ONG au nom de la compensation et qui se taisent depuis.
Parlons du rendement : sachant que les parcs éoliens offshore déjà construits ont un rendement entre 36 et 40 % et aucun parc dans le monde n'a été au delà de 50%. De plus, les éoliennes qui sont construites actuellement pour ce projet sont déjà obsolètes et appartiennent déjà à une génération passée. .
Nous ne comprenons pas non plus qu'on puisse détruire plus de 80 km2 de fonds marins pour le parc et plus de 33 km de raccordement sous-marin et de 35 ha de foncier pour le raccordement terrestre pour seulement pour 25 ans sans parler des 3 ha détruits a Prinquiau et ce, en plein parc de la Brière . Quel gâchis écologique et économique avant, pendant et après !
Nous devons prendre en considération l'avis de l'Autorité Environnementale qui s'avère très critique quant au projet de parc éolien :
« impact énorme sur la faune, la flore, les zones humides, la pêche ».
Autres désagréments : les rejets de métaux qui peuvent représenter plusieurs milliers de tonnes et qui pourront se retrouver dans les coquillages et le fameux sel de Guérande.
Récemment , des plongeurs indépendants se sont posés beaucoup de questions quant à l'avenir des fonds sous-marins après le déversement de plusieurs milliers de tonnes de béton en pleine mer .
La quantité d’énergie consommée pour la construction et le démantèlement des matériaux qui ont servi à construire les éoliennes ainsi que la consommation des ressources naturelles et des matières premières est énorme par rapport au rendement des éoliennes en mer.
Face à ces constats , nous proposons de revoir le projet et utiliser au maximum les nouvelles technologies qui émargent de partout en ce moment .
Il ne faut pas non plus minimiser le risque de collisions entre le parc éolien et des navires, en cas de conditions météorologiques défavorables .
Nous pensons évidemment à un parc moindre et surtout à des éoliennes flottantes, un parc qui pourrait atteindre 20 maximum et nous préconisons de continuer les recherches quant à des prototypes qui utiliseraient un mix de plusieurs énergies renouvelables.
Pour nous il faut aller dans ce sens .
Natur-action