natur-action

natur-action

mardi 13 février 2018

Communique de presse a propos des cables RTE

On entend ici et là que des arbres, des haies et des buissons tombent sous les bulldozers pour permettre le passage terrestre des câbles haute tension du parc éolien de Saint-Nazaire. C'est inacceptable, surtout que ces abattages se font dans des endroits magnifiques et  fragiles . Rappel : Le tracé passe par des bois, des ruisseaux, des zones humides, des champs et ce jusqu’à Prinquiau !

NATUR-ACTION tient à rappeler que nous sommes pour l'essor de énergies renouvelables et bien évidemment l'éolien . Dès 2015,  nous avons mis en cause l’atterrage sur la plage de la Courance au travers de multiples rassemblements et soirées d'information à St Marc . Nous avons rencontré RTE pour proposer des alternatives à ce tracé ( atterrage aux jetées de Saint-Nazaire comme initialement prévu ou même un raccordement sur les terminaux industriels en amont). D’ailleurs dans les autres pays concernés par les parcs éoliens, logiquement l’atterrage se fait en milieu industriel . Des alternatives qui favorisaient une liaison maritime plus importante et donc moins impactante pour la nature et les riverains. C’était sans compter sur le lobby du BTP et les villes traversées  qui voulaient leur part du gâteau et qui ont  exigé une liaison terrestre plus importante.Tout cela, nous l'avions évoqué avec les commissaires enquêteurs et lors du débat public . Malheureusement l'argent prime sur la nature et le vivant. RTE va continuer sa destruction inexorablement avec l'accord des mairies et de certaines associations de protection d'environnement .


Le futur parc éolien fera couler beaucoup d'encre lors de la construction. Nous nous sommes déjà  exprimés  sur le rendement, les risques, le financement et la durée  de ce site déjà décrié .mais c'est une autre histoire...



Photos JP

Aucun commentaire:

Publier un commentaire